Face à une situation sanitaire inacceptable pour les enfants et leurs mères, nous vaccinons les jeunes enfants, leur fournissons des antibiotiques, améliorons l’accès aux soins de base et finançons la formation de professionnels de santé.

Nous aidons ainsi les collectivités locales à prendre en main les programmes de formation de manière pérenne.

La santé et la faim ont un impact profond dans le monde, particulièrement pour les enfants, et les chiffres sont sans appel :

Près de 2,3 millions d’enfants de moins de 15 ans sont séropositifs.

La malaria fait plus d’un million de victimes par an, pour la plupart des enfants.

Plus d’un demi-million de femmes meurent chaque année de complications liées à leur grossesse ou pendant leur accouchement.

Près de 852 millions de personnes sont victimes de malnutrition.

Plus de 25 000 personnes, dont des enfants, meurent de faim chaque jour.

On estime que 10,1 millions d’enfants meurent avant leur cinquième anniversaire.

Chacun de ces décès a un coût inestimable : souffrances des familles, affaiblissement des collectivités et de leurs économies, frein au développement.

Pourtant, beaucoup de ces pertes pourraient être évitées par la mise en place d’un système de soins de qualité, la distribution de médicaments génériques, un accès à une eau potable et grâce à des services d’assainissement adéquats